LIVRE

Auteur : Dominique-Laure Miermont

Présentation de l'éditeur
"Elle avait sur le visage une indéfinissable expression douloureuse." Carson McCullers décrivait ainsi celle qui lui inspira un amour fou et que Roger Martin du Gard remerciait "de promener sur cette terre son beau visage d’ange inconsolable".
Après avoir mieux fait connaître en France cet auteur majeur (La Mort en Perse, PBP n° 342 ; Orient exils, PBP n° 384 ; Loin de New York et Où est la terre des promesses ?, PBP n° XXX), Payot publie enfin sa biographie sous la plume de sa traductrice.
Nombre de journalistes attendent cette parution qui, par-delà la simple biographie, brosse un portrait magistral de l’Europe des années 1930.

Annemarie Schwarzenbach vu par l'éditeur
Ecrivain, archéologue, reporter-photographe, issue d’une famille de riches industriels de Zurich, Annemarie Schwarzenbach (1908-1942) n’a cessé de fuir un milieu en complète contradiction avec ses aspirations.
De la Russie à la Perse, des Etats-Unis au Congo, son existence fut certes marquée par la morphine et les cures de désintoxication, des amours homosexuelles malheureuses et plusieurs internements, mais surtout, et c’est ce que met en valeur le présent ouvrage, une lutte acharnée contre le nazisme, au travers de ses écrits et de son amitié tumultueuse avec Klaus et Erika, les enfants terribles de Thomas Mann. L’héroïne tragique du livre le plus célèbre d’Ella Maillart, La Voie cruelle (PBP n° 51) mourut prématurément en 1942 des suites d’une chute de vélo sans doute aggravées par la privation de drogue.

Voir également l'autobiograhpie de Klaus Mann, "Le Tournant : histoire d'une vie".


Edition : Payot - 2005 - Broché, 444 pages.

Mots Clés :

Histoire - Société - litterature - art - photographie - photojournalisme - voyageur - voyageuse - aventuriere -